Environ 400.000 de ces voitures ont été vendues au Japon et 1,8 million à l'étranger, a précisé une porte-parole du groupe, contactée par l'AFP. Six modèles sont concernés, dont les populaires crossovers CX-3 et CX-5. Mazda a expliqué avoir pris une telle décision après avoir été alerté par un fournisseur, ajoutant qu'aucun accident n'avait été signalé. Parallèlement, la compagnie basée dans la ville de Hiroshima (ouest) a rappelé au garage quelque 117.000 voitures au Japon pour cause de moteurs diesel potentiellement défectueux, à la suite de nombreuses plaintes de clients.