Ces patrons sont ceux qui sont les plus touchés par les pénuries de main d'oeuvre. "En effet, 92% des employeurs sondés dans ce secteur affirment avoir des difficultés à remplir leurs postes vacants, contre 65% dans l'horeca, 51% dans les services publics, l'éducation et les soins de santé et 47% dans l'industrie manufacturière", explique l'entreprise spécialisée dans le conseil en ressources humaines, le recrutement et le travail intérimaire.

"Les pénuries de main d'oeuvre risquent d'hypothéquer la croissance dans le secteur du transport et de la logistique", explique Philippe Lacroix, directeur de ManpowerGroup BeLux. "Deux priorités s'imposent pour faire face à ces pénuries: tout d'abord le secteur du transport et de la logistique doit renforcer son attractivité auprès des candidats et les entreprises doivent investir davantage dans leur marque d'employeurs. Ensuite, il faut mettre l'accent sur la formation et le développement des compétences afin d'augmenter l'employabilité des travailleurs."

Au niveau national, 45% des 1.000 employeurs interrogés en Belgique, tous secteurs confondus, par ManpowerGroup déclarent avoir des difficultés à remplir leurs postes vacants, un chiffre en augmentation de 10% par rapport à l'an dernier et le plus élevé depuis le lancement de l'enquête sur les pénuries de talents en 2006.

Ces patrons sont ceux qui sont les plus touchés par les pénuries de main d'oeuvre. "En effet, 92% des employeurs sondés dans ce secteur affirment avoir des difficultés à remplir leurs postes vacants, contre 65% dans l'horeca, 51% dans les services publics, l'éducation et les soins de santé et 47% dans l'industrie manufacturière", explique l'entreprise spécialisée dans le conseil en ressources humaines, le recrutement et le travail intérimaire. "Les pénuries de main d'oeuvre risquent d'hypothéquer la croissance dans le secteur du transport et de la logistique", explique Philippe Lacroix, directeur de ManpowerGroup BeLux. "Deux priorités s'imposent pour faire face à ces pénuries: tout d'abord le secteur du transport et de la logistique doit renforcer son attractivité auprès des candidats et les entreprises doivent investir davantage dans leur marque d'employeurs. Ensuite, il faut mettre l'accent sur la formation et le développement des compétences afin d'augmenter l'employabilité des travailleurs." Au niveau national, 45% des 1.000 employeurs interrogés en Belgique, tous secteurs confondus, par ManpowerGroup déclarent avoir des difficultés à remplir leurs postes vacants, un chiffre en augmentation de 10% par rapport à l'an dernier et le plus élevé depuis le lancement de l'enquête sur les pénuries de talents en 2006.