La déclaration des organisateurs vient confirmer ce que plusieurs sources avaient auparavant indiqué à l'AFP au sujet de la suppression d'emplois dans ce domaine. L'organisme gouvernemental chargé du tournoi, connu sous le nom de Comité suprême, emploie directement 550 personnes, dont des expatriés, mais supervise aussi le travail de dizaines de milliers d'entrepreneurs. "Le Comité suprême a récemment entrepris un processus interne pour évaluer les effectifs actuels et a engagé un exercice de gestion budgétaire et d'efficacité opérationnelle", a-t-il indiqué dans une déclaration lundi à l'AFP. "Nous avons pris la décision de supprimer un certain nombre de postes superflus. Tous les salaires et les indemnités de fin de service seront versés à ceux qui partent", a-t-elle ajouté. Les organisateurs n'ont pas dit combien de postes seraient supprimés ni l'échelle des économies prévues. Une source industrielle liée à une grande société d'ingénierie impliquée dans la construction de l'un des sept nouveaux stades du Mondial 2022 a déclaré à l'AFP que certains membres du personnel de la firme avaient été remerciés. Malgré l'impact de la pandémie de Covid-19 sur les travaux qui ont été ralentis en raison de la distanciation physique, les responsables insistent sur le fait que 85% de toutes les infrastructures du tournoi ont été terminées. Ils ont par ailleurs fait état plus de 1.100 cas de contamination parmi les travailleurs des projets du tournoi et au moins un décès. Lundi, le Qatar a passé le cap des 100.000 cas d'infection, avec l'un des taux par habitant les plus élevés au monde. (Belga)

La déclaration des organisateurs vient confirmer ce que plusieurs sources avaient auparavant indiqué à l'AFP au sujet de la suppression d'emplois dans ce domaine. L'organisme gouvernemental chargé du tournoi, connu sous le nom de Comité suprême, emploie directement 550 personnes, dont des expatriés, mais supervise aussi le travail de dizaines de milliers d'entrepreneurs. "Le Comité suprême a récemment entrepris un processus interne pour évaluer les effectifs actuels et a engagé un exercice de gestion budgétaire et d'efficacité opérationnelle", a-t-il indiqué dans une déclaration lundi à l'AFP. "Nous avons pris la décision de supprimer un certain nombre de postes superflus. Tous les salaires et les indemnités de fin de service seront versés à ceux qui partent", a-t-elle ajouté. Les organisateurs n'ont pas dit combien de postes seraient supprimés ni l'échelle des économies prévues. Une source industrielle liée à une grande société d'ingénierie impliquée dans la construction de l'un des sept nouveaux stades du Mondial 2022 a déclaré à l'AFP que certains membres du personnel de la firme avaient été remerciés. Malgré l'impact de la pandémie de Covid-19 sur les travaux qui ont été ralentis en raison de la distanciation physique, les responsables insistent sur le fait que 85% de toutes les infrastructures du tournoi ont été terminées. Ils ont par ailleurs fait état plus de 1.100 cas de contamination parmi les travailleurs des projets du tournoi et au moins un décès. Lundi, le Qatar a passé le cap des 100.000 cas d'infection, avec l'un des taux par habitant les plus élevés au monde. (Belga)