Après leur premier match remporté contre le Canada (1-0), les Diables Rouges rencontreront le Maroc lors de la Coupe du monde de football ce dimanche. Portrait de l'économie de ce pays du Maghreb qui n'a pas été épargnée par le réchauffement climatique ces derniers temps.

Organiser la Coupe du monde de foot au Qatar est une erreur, a indiqué le CEO de la Pro League Lorin Parys, jeudi au micro de la télévision locale ROBtv (Brabant flamand). Le responsable de l'organisme en charge des championnats professionnels de football en Belgique revient notamment sur la polémique autour du brassard One Love.

Le Canada sera le premier adversaire des Diables rouges lors de la Coupe du monde de football. Huitième puissance économique mondiale en 2022, le Canada dispose d'atouts majeurs qui lui permettent de résister aux chocs mondiaux actuels tels que la guerre en Ukraine et la crise énergétique. Portrait de son économie.

Je ne suis pas foot du tout. D'ailleurs, je serai incapable de vous dire quel est le club en tête du championnat de Belgique actuellement. J'avoue donc mon incompétence footballistique. En revanche, les appels au boycott de cette Coupe du monde au Qatar m'interpellent.

Arabie saoudite, Koweït, Emirats arabes unis, Bahrein, sultanat d'Oman: les pays du Golfe attirent des entreprises du monde entier. Au Qatar, la Belgique ne manque pas à l'appel, pour diverses raisons.

Cet émirat du golf arabo-persique s'est construit un pouvoir économique redoutable, rachète de nombreux joyaux en Europe, investit tous azimuts, mais demeure peu clair sur son rapport à la religion ou au terrorisme. Un "soft power" tout en contrastes que le journaliste Christian Chesnot décode pour nous.