Le gouvernement impose toutefois une condition stricte: les coûts du plan ne pourront en aucun cas être reportés sur les comptes de l'Etat. Proximus devra donc prendre à sa charge l'ensemble des coûts du plan de départ. Un programme qui passerait par le système des congés préalables à la pension. Les discussions avec les syndicats devraient démarrer dans les prochains jours.

Le gouvernement impose toutefois une condition stricte: les coûts du plan ne pourront en aucun cas être reportés sur les comptes de l'Etat. Proximus devra donc prendre à sa charge l'ensemble des coûts du plan de départ. Un programme qui passerait par le système des congés préalables à la pension. Les discussions avec les syndicats devraient démarrer dans les prochains jours.