Pour parvenir à lancer la 5G, Proximus utilisera les bandes de fréquences qu'elle détient actuellement, déployées sur les antennes existantes et dans le respect des normes d'exposition aux champs électromagnétiques en vigueur, précise-t-on.

L'opérateur va en outre accélérer fortement son programme de déploiement de la fibre. Il vise désormais à raccorder 800.000 foyers additionnels par rapport à son plan initial d'ici 2025, et même 1 million d'ici 2026. Ce qui permettra d'avoir un total de 2,4 millions de foyers disposant de cette technologie d'ici 2025, au lieu de 2030.

Proximus réduit son dividende: l'Etat va y perdre 54,3 millions d'euros par an

Proximus paiera moins de dividendes au cours des trois prochaines années: 1,20 euro brut au lieu de 1,50 euro au cours des six dernières années, a annoncé mardi l'opérateur à l'occasion de la présentation de sa stratégie d'entreprise à l'horizon 2022. En conséquence, le plus grand actionnaire de l'entreprise, l'État belge, verra ses recettes diminuer de 54,3 millions d'euros chaque année.

Le nouveau patron de Proximus, Guillaume Boutin, a fait comme son prédécesseur Dominique Leroy, qui avait aussi réduit le dividende au début de son mandat. Proximus ajuste le dividende à "un niveau pérenne", selon un communiqué de presse. Sur les résultats de 2020, 2021 et 2022, la société prévoit de verser un dividende brut annuel de 1,2 euro par action, "à considérer comme un plancher". Les actionnaires devront l'approuver lors de l'assemblée générale. La plus grande victime est l'État belge, qui détient 53,51% des actions de Proximus. Ces dernières années, il a pu compter sur 271,3 millions d'euros de dividendes, qui deviendront désormais 217 millions d'euros.

Pour parvenir à lancer la 5G, Proximus utilisera les bandes de fréquences qu'elle détient actuellement, déployées sur les antennes existantes et dans le respect des normes d'exposition aux champs électromagnétiques en vigueur, précise-t-on. L'opérateur va en outre accélérer fortement son programme de déploiement de la fibre. Il vise désormais à raccorder 800.000 foyers additionnels par rapport à son plan initial d'ici 2025, et même 1 million d'ici 2026. Ce qui permettra d'avoir un total de 2,4 millions de foyers disposant de cette technologie d'ici 2025, au lieu de 2030. Proximus paiera moins de dividendes au cours des trois prochaines années: 1,20 euro brut au lieu de 1,50 euro au cours des six dernières années, a annoncé mardi l'opérateur à l'occasion de la présentation de sa stratégie d'entreprise à l'horizon 2022. En conséquence, le plus grand actionnaire de l'entreprise, l'État belge, verra ses recettes diminuer de 54,3 millions d'euros chaque année.Le nouveau patron de Proximus, Guillaume Boutin, a fait comme son prédécesseur Dominique Leroy, qui avait aussi réduit le dividende au début de son mandat. Proximus ajuste le dividende à "un niveau pérenne", selon un communiqué de presse. Sur les résultats de 2020, 2021 et 2022, la société prévoit de verser un dividende brut annuel de 1,2 euro par action, "à considérer comme un plancher". Les actionnaires devront l'approuver lors de l'assemblée générale. La plus grande victime est l'État belge, qui détient 53,51% des actions de Proximus. Ces dernières années, il a pu compter sur 271,3 millions d'euros de dividendes, qui deviendront désormais 217 millions d'euros.