Pour parvenir à lancer la 5G, Proximus utilisera les bandes de fréquences qu'elle détient actuellement, déployées sur les antennes existantes et dans le respect des normes d'exposition aux champs électromagnétiques en vigueur, précise-t-on. L'opérateur va en outre accélérer fortement son programme de déploiement de la fibre. Il vise désormais à raccorder 800.000 foyers additionnels par rapport à son plan initial d'ici 2025, et même 1 million d'ici 2026. Ce qui permettra d'avoir un total de 2,4 millions de foyers disposant de cette technologie d'ici 2025, au lieu de 2030. Enfin, l'entreprise semi-publique, pour 53,5% dans les mains de l'État belge, a décidé d'adapter son dividende annuel "à un niveau pérenne" en le réduisant de 1,50 à 1,20 euro par action sur les résultats 2020, 2021 et 2022. Ce montant est à considérer comme un plancher, et à confirmer chaque année par l'assemblée générale des actionnaires, précise Proximus. (Belga)

Pour parvenir à lancer la 5G, Proximus utilisera les bandes de fréquences qu'elle détient actuellement, déployées sur les antennes existantes et dans le respect des normes d'exposition aux champs électromagnétiques en vigueur, précise-t-on. L'opérateur va en outre accélérer fortement son programme de déploiement de la fibre. Il vise désormais à raccorder 800.000 foyers additionnels par rapport à son plan initial d'ici 2025, et même 1 million d'ici 2026. Ce qui permettra d'avoir un total de 2,4 millions de foyers disposant de cette technologie d'ici 2025, au lieu de 2030. Enfin, l'entreprise semi-publique, pour 53,5% dans les mains de l'État belge, a décidé d'adapter son dividende annuel "à un niveau pérenne" en le réduisant de 1,50 à 1,20 euro par action sur les résultats 2020, 2021 et 2022. Ce montant est à considérer comme un plancher, et à confirmer chaque année par l'assemblée générale des actionnaires, précise Proximus. (Belga)