Ce réseau pour l'internet mobile à haut débit est un intermédiaire entre la 4G+, déployée en 2015 dans les grandes villes du pays, et la 5G, qui, elle, n'est pas attendue avant 2020. Des tests concluants de ces deux technologies ont été réalisés en mai et novembre derniers, explique l'opérateur. La 4.5G doit faire face au trafic de données qui augmente de manière exponentielle et sera multiplié par huit d'ici trois ans. Elle permettra aux applications gourmandes en bande passante comme la vidéo 2K/4K, les vidéos à 360 degrés, et la réalité virtuelle ou augmentée de mieux fonctionner et améliorera l'expérience client, même dans les zones à forte densité de trafic, vante Proximus. Cependant, aucun appareil compatible n'est actuellement disponible sur le marché belge. L'entreprise assure collaborer avec le Coréen Samsung afin de lancer prochainement de tels modèles. (Belga)

Ce réseau pour l'internet mobile à haut débit est un intermédiaire entre la 4G+, déployée en 2015 dans les grandes villes du pays, et la 5G, qui, elle, n'est pas attendue avant 2020. Des tests concluants de ces deux technologies ont été réalisés en mai et novembre derniers, explique l'opérateur. La 4.5G doit faire face au trafic de données qui augmente de manière exponentielle et sera multiplié par huit d'ici trois ans. Elle permettra aux applications gourmandes en bande passante comme la vidéo 2K/4K, les vidéos à 360 degrés, et la réalité virtuelle ou augmentée de mieux fonctionner et améliorera l'expérience client, même dans les zones à forte densité de trafic, vante Proximus. Cependant, aucun appareil compatible n'est actuellement disponible sur le marché belge. L'entreprise assure collaborer avec le Coréen Samsung afin de lancer prochainement de tels modèles. (Belga)