Proximus: "Il faut éviter les licenciements secs et l'Etat doit jouer son rôle"

14/01/19 à 13:44 - Mise à jour à 13:55

Source: Belga

Les syndicats de Proximus rencontraient lundi à partir de 13h00 le Premier ministre Charles Michel pour faire le point sur le plan de transformation annoncé la semaine dernière par Proximus. Ce dernier prévoit la suppression de 1.900 emplois et l'engagement de 1.250 autres profils.

Proximus: "Il faut éviter les licenciements secs et l'Etat doit jouer son rôle"

© REUTERS

"Il faut éviter à tout prix les licenciements secs. L'Etat, actionnaire majoritaire doit jouer son rôle", a souligné Stéphane Daussaint de la CSC Transcom au début de la réunion.

"Il faut que le gouvernement soutienne les travailleurs qui sont dans l'incertitude depuis sept jours", a déclaré un autre responsable syndical.

Nos partenaires