Telenet estime que cette collaboration entre ses deux concurrents va trop loin et qu'elle perturbe le marché. L'entreprise avait déposé plainte et réclamait des mesures provisoires durant l'enquête. Ces mesures étaient d'application jusqu'au 16 mars. Par exemple, jusque-là, Proximus et Orange n'étaient pas autorisés à transférer des employés dans la coentreprise. Cette date-butoir a maintenant été franchie sans que de nouvelles mesures soient annoncées, souligne Proximus. Le duo peut donc à nouveau mettre pleinement en ?uvre sa collaboration, ce qui se fera début avril. Toutefois, cela ne signifie pas que la plainte de Telenet a été rejetée. La procédure de fond est toujours en cours. (Belga)

Telenet estime que cette collaboration entre ses deux concurrents va trop loin et qu'elle perturbe le marché. L'entreprise avait déposé plainte et réclamait des mesures provisoires durant l'enquête. Ces mesures étaient d'application jusqu'au 16 mars. Par exemple, jusque-là, Proximus et Orange n'étaient pas autorisés à transférer des employés dans la coentreprise. Cette date-butoir a maintenant été franchie sans que de nouvelles mesures soient annoncées, souligne Proximus. Le duo peut donc à nouveau mettre pleinement en ?uvre sa collaboration, ce qui se fera début avril. Toutefois, cela ne signifie pas que la plainte de Telenet a été rejetée. La procédure de fond est toujours en cours. (Belga)