L'entreprise estime en outre avoir conservé une dynamique commerciale positive, puisque sa base clients (internet, TV et mobile postpaid) augmente de manière continue.

"Compte tenu de nos résultats pour les neuf premiers mois de l'année, nous sommes confiants de pouvoir concrétiser nos prévisions pour l'ensemble de 2019. Notre stratégie #shifttodigital lancée au début de l'année porte ses fruits et nous observons une cristallisation de certaines économies de coûts un peu plus tôt que prévu dans nos activités domestiques", a souligné Sandrine Dufour, CEO ad interim du groupe Proximus.

"Nous confirmons l'intention de finaliser les négociations avec les organisations syndicales sur le programme de transformation de l'entreprise et ce, avant la fin de l'année", a-t-elle encore ajouté moins de deux mois après l'annonce du départ de l'ancienne directrice générale Dominique Leroy.

Le nombre d'abonnés à l'internet fixe s'élevait à 2.079.000 à la fin septembre (+1,9% en glissement annuel); la base clients TV à 1.635.000 (+1,9%); le nombre total de lignes voix fixe à 2.440.000 (-5,2%); et enfin la base clients Mobile Postpaid à 4.088.000 cartes (+2,6%).

Au troisième trimestre 2019, Proximus a réalisé un chiffre d'affaires domestique sous-jacent de 1.071 millions d'euros, soit 2,0% de moins par rapport à la même période de 2018.

Proximus a aussi réduit ses dépenses domestiques sous-jacentes de 2,9 % en glissement annuel, soutenue par l'évolution de ses dépenses à la fois non liées à la force de travail (-2,7%) et liées à la force de travail (-3,0%).

Le conseil d'administration de l'entreprise a en outre approuvé le versement aux actionnaires d'un dividende intérimaire brut de 0,50 euro par action, à verser le 6 décembre 2019. Il projette, comme prévu, de verser un dividende brut stable de 1,50 euro par action pour ses résultats de 2019.