"Proximus offre la possibilité aux petites et moyennes entreprises qui n'ont pas utilisé leur ligne durant le mois d'avril et souhaitent un soutien financier d'obtenir une note de crédit d'un mois sur les frais d'abonnements", a précisé le CEO. Cette mesure s'ajoute à d'autres déjà annoncées par l'entreprise, comme des appels gratuits vers les lignes fixes, un volume de data supplémentaire, l'internet illimité, ainsi que le soutien des écoles pour le téléenseignement. Concernant les soins de santé, outre le wifi gratuit dans des hôpitaux et centres de tri, Proximus s'est également associé à la plateforme Doctena pour permettre aux médecins d'organiser des téléconsultations. L'outil est actuellement utilisé par 4.000 d'entre eux. Enfin, le coronavirus aura sans aucun doute un impact sur l'ebitda et en parallèle, le niveau des dépenses en matière de capex (dépenses d'investissement) diminuera, "ce qui compensera en grande partie l'impact sur l'ebitda", a déclaré Guillaume Boutin. Les prévisions financières pour 2020 de l'entreprise (ebitda moins les capex) oscillent pour l'instant dans une fourchette comprise entre 780 et 800 millions d'euros, a-t-il conclu. (Belga)

"Proximus offre la possibilité aux petites et moyennes entreprises qui n'ont pas utilisé leur ligne durant le mois d'avril et souhaitent un soutien financier d'obtenir une note de crédit d'un mois sur les frais d'abonnements", a précisé le CEO. Cette mesure s'ajoute à d'autres déjà annoncées par l'entreprise, comme des appels gratuits vers les lignes fixes, un volume de data supplémentaire, l'internet illimité, ainsi que le soutien des écoles pour le téléenseignement. Concernant les soins de santé, outre le wifi gratuit dans des hôpitaux et centres de tri, Proximus s'est également associé à la plateforme Doctena pour permettre aux médecins d'organiser des téléconsultations. L'outil est actuellement utilisé par 4.000 d'entre eux. Enfin, le coronavirus aura sans aucun doute un impact sur l'ebitda et en parallèle, le niveau des dépenses en matière de capex (dépenses d'investissement) diminuera, "ce qui compensera en grande partie l'impact sur l'ebitda", a déclaré Guillaume Boutin. Les prévisions financières pour 2020 de l'entreprise (ebitda moins les capex) oscillent pour l'instant dans une fourchette comprise entre 780 et 800 millions d'euros, a-t-il conclu. (Belga)