Le congé parental "corona" peut être accordé à un parent d'au moins un enfant de moins de 12 ans ou un enfant handicapé. Il ne peut être pris qu'à temps partiel. L'objectif est de permettre aux parents de prendre ce congé entre le 1er mai et le 30 juin - le délai pourrait encore être prolongé -, afin de s'occuper de leurs enfants durant la crise du coronavirus. Le travailleur doit en outre être lié depuis au moins un mois par un contrat de travail à l'employeur qui l'occupe. Le congé nécessite toujours l'accord de l'employeur. Selon l'étude d'Acerta, 1,2% des employés belges ont fait usage de cette mesure. Si le chiffre est adapté à l'entièreté de la population active en Belgique, on arrive à un total de 60.000 bénéficiaires. Au total, ce sont 3,6% des employés qui jouissent de l'une ou l'autre forme de congé parental, ce qui représente une augmentation de près d'un tiers par rapport au mois d'avril. Il ressort également des données que parmi les travailleurs avec congé parental "corona", le chômage temporaire a baissé. En avril (pour le congé parental normal), le chômage temporaire s'élevait à 30,7%, et il est passé (avec l'entrée en vigueur du congé parental corona) à 25,4% en mai. L'analyse d'Acerta est basée sur les données salariales au 29 mai, d'un échantillon représentatif de plus de 32.000 employeurs et 147.534 employés du secteur privé. (Belga)

Le congé parental "corona" peut être accordé à un parent d'au moins un enfant de moins de 12 ans ou un enfant handicapé. Il ne peut être pris qu'à temps partiel. L'objectif est de permettre aux parents de prendre ce congé entre le 1er mai et le 30 juin - le délai pourrait encore être prolongé -, afin de s'occuper de leurs enfants durant la crise du coronavirus. Le travailleur doit en outre être lié depuis au moins un mois par un contrat de travail à l'employeur qui l'occupe. Le congé nécessite toujours l'accord de l'employeur. Selon l'étude d'Acerta, 1,2% des employés belges ont fait usage de cette mesure. Si le chiffre est adapté à l'entièreté de la population active en Belgique, on arrive à un total de 60.000 bénéficiaires. Au total, ce sont 3,6% des employés qui jouissent de l'une ou l'autre forme de congé parental, ce qui représente une augmentation de près d'un tiers par rapport au mois d'avril. Il ressort également des données que parmi les travailleurs avec congé parental "corona", le chômage temporaire a baissé. En avril (pour le congé parental normal), le chômage temporaire s'élevait à 30,7%, et il est passé (avec l'entrée en vigueur du congé parental corona) à 25,4% en mai. L'analyse d'Acerta est basée sur les données salariales au 29 mai, d'un échantillon représentatif de plus de 32.000 employeurs et 147.534 employés du secteur privé. (Belga)