Avec 10,1 milliards d'euros de chiffre d'affaires, la Belgique figure au 9e rang européen des pays où les ventes en ligne sont les plus importantes. Le top 5 est composé du Royaume-Uni (197,4 milliards d'euros), suivi de l'Allemagne (85,6), la France (81,7), l'Espagne (28) et les Pays-Bas (24,2). L'UE 28 a pu s'appuyer sur un chiffre d'affaires global de 550 milliards d'euros en 2017, dont 440 milliards ont été enregistrés à eux seuls dans 12 pays d'Europe occidentale (Finlande, Suède, Danemark, Pays-Bas, Allemagne, Belgique, Luxembourg, Royaume-Uni, Irlande, France, Espagne et Italie).

D'après Cross-Border Commerce Europe, les ventes de l'e-commerce dans ces différents pays devraient atteindre 550 milliards d'euros en 2020, soit une croissance de 25%. Et elles devraient également croître du même pourcentage au sein de l'UE28 d'ici là, pour s'établir à 688 milliards d'euros. La nouvelle plateforme prévoit par ailleurs que le chiffre d'affaires de l'e-commerce transfrontalier double dans les cinq ans à venir.

Il était de 121 milliards d'euros l'an passé et devrait passer à 163 milliards en 2020 (+35%), avant de franchir les 245 milliards en 2022. Cross-Border Commerce Europe est une initiative de la Belge Carine Moitier, déjà co-fondatrice, en 2005, de BeCommerce, l'association belge des boutiques en ligne et des entreprises de vente à distance. Son but est de stimuler les commerces en ligne et omnicanal à travers le continent.

"L'Europe devient stratégique"

"L'Europe devient stratégique, de nombreux distributeurs souhaitent consolider leurs positions européennes face à un Amazon toujours plus présent. Ils privilégient les pays transfrontaliers plutôt que de se lancer en Chine ou aux Etats-Unis, d'où sont revenus de nombreux joueurs dépités.

Pour les acteurs anglais, le Brexit constitue également une menace et leur intérêt légitime pour l'Europe grandit désormais", explique la responsable. La plateforme s'adresse aux acteurs du secteur ayant une envergure et une stratégie couvrant au moins trois pays au sein de l'UE. De grandes multinationales comme Carrefour, Ikea, Marks & Spencer, Massimo Dutti, Vente-Exclusive, Galeria Kaufhof ou Nespresso l'ont notamment rejointe.