"Aux dernières nouvelles, l'OFROU (Office fédéral des routes) évalue à environ 130.000 le nombre des véhicules en circulation qui pourraient être concernés en Suisse", indique l'Office fédéral dans un communiqué. Pour l'instant, il s'agit uniquement de modèles du groupe Volkswagen fabriqués entre 2009 et 2014 par Audi, Seat, Skoda et Volkswagen (motorisations Euro 5 uniquement) et équipés de moteurs diesel en version 1,2 l TDI, 1,6 l TDI et 2,0 l TDI.

L'enquête, qui cherche à déterminer si certains types de véhicules ont effectivement été dotés d'un logiciel pour fausser les données sur la pollution, se poursuit, ajoute l'OFROU.

L'OFROU prépare également des mesures pour empêcher la mise en circulation de nouveaux véhicules et de véhicules d'occasion étrangers.

Vendredi dernier, les autorités suisses avaient annoncé qu'elles suspendaient la vente de nouveaux modèles Volkswagen diesel potentiellement équipés de systèmes capables de fausser les tests antipollution. L'Office fédéral des Routes avait estimé vendredi que quelque 180.000 véhicules des marques Audi, Seat, Skoda et VW, fabriqués entre 2009 et 2014, pouvaient être concernés.

"Aux dernières nouvelles, l'OFROU (Office fédéral des routes) évalue à environ 130.000 le nombre des véhicules en circulation qui pourraient être concernés en Suisse", indique l'Office fédéral dans un communiqué. Pour l'instant, il s'agit uniquement de modèles du groupe Volkswagen fabriqués entre 2009 et 2014 par Audi, Seat, Skoda et Volkswagen (motorisations Euro 5 uniquement) et équipés de moteurs diesel en version 1,2 l TDI, 1,6 l TDI et 2,0 l TDI. L'enquête, qui cherche à déterminer si certains types de véhicules ont effectivement été dotés d'un logiciel pour fausser les données sur la pollution, se poursuit, ajoute l'OFROU. L'OFROU prépare également des mesures pour empêcher la mise en circulation de nouveaux véhicules et de véhicules d'occasion étrangers. Vendredi dernier, les autorités suisses avaient annoncé qu'elles suspendaient la vente de nouveaux modèles Volkswagen diesel potentiellement équipés de systèmes capables de fausser les tests antipollution. L'Office fédéral des Routes avait estimé vendredi que quelque 180.000 véhicules des marques Audi, Seat, Skoda et VW, fabriqués entre 2009 et 2014, pouvaient être concernés.