Durant les trois premiers mois de l'année, 2.528 affaires au total ont mis la clef sous la porte, soit 17,63% de moins qu'il y a un an. La baisse est la plus prononcée à Bruxelles (-30,98%) et en Wallonie (-26,31%) tandis que la Flandre affiche une diminution d'environ 7% du nombre de dépôts de bilan. Toutes les provinces ont enregistré une baisse, à l'exception de la Flandre orientale, où le nombre de faillites a augmenté de 6,04% au premier trimestre. Graydon accorde ces meilleurs résultats à la reprise économique. Mais la précoce période des vacances de Pâques a également joué un rôle, selon le bureau d'informations, principalement à Bruxelles, où le nombre de faillites en mars égale la moitié du chiffre enregistré en mars 2015. Aucune audience n'est programmée à Bruxelles en raison des vacances de Pâques, et donc aucune faillite n'a été déclarée durant cette période. Les secteurs particulièrement concernés par cette diminution sont la construction (-23,68%), les prestations de service aux entreprises (-34,12%) et le secteur des transports (-30,16%). L'horeca affiche toutefois des chiffres similaires à l'an dernier, et pèse dès lors davantage dans la balance globale des faillites: le nombre de bars et cafés qui ont déposé le bilan s'élève à 9% du total.

Durant les trois premiers mois de l'année, 2.528 affaires au total ont mis la clef sous la porte, soit 17,63% de moins qu'il y a un an. La baisse est la plus prononcée à Bruxelles (-30,98%) et en Wallonie (-26,31%) tandis que la Flandre affiche une diminution d'environ 7% du nombre de dépôts de bilan. Toutes les provinces ont enregistré une baisse, à l'exception de la Flandre orientale, où le nombre de faillites a augmenté de 6,04% au premier trimestre. Graydon accorde ces meilleurs résultats à la reprise économique. Mais la précoce période des vacances de Pâques a également joué un rôle, selon le bureau d'informations, principalement à Bruxelles, où le nombre de faillites en mars égale la moitié du chiffre enregistré en mars 2015. Aucune audience n'est programmée à Bruxelles en raison des vacances de Pâques, et donc aucune faillite n'a été déclarée durant cette période. Les secteurs particulièrement concernés par cette diminution sont la construction (-23,68%), les prestations de service aux entreprises (-34,12%) et le secteur des transports (-30,16%). L'horeca affiche toutefois des chiffres similaires à l'an dernier, et pèse dès lors davantage dans la balance globale des faillites: le nombre de bars et cafés qui ont déposé le bilan s'élève à 9% du total.