La décision d'arrêter le travail depuis mardi 16h00 est motivée par l'absence de mesures prises par la société pour préserver la santé de ses employés, alors que des traces d'amiante ont été détectées lors de travaux de rénovation. Des problèmes relatifs aux vestiaires et douches dans le dépôt font aussi partie des griefs. Mercredi à 09h00, les syndicats rencontreront encore la direction, après une première rencontre à 19h00 mardi. Les syndicats souhaitent aussi que Brussels Airport Company (BAC) fasse partie des discussions. "En tant que propriétaire du bâtiment, BAC seule peut proposer une solution, mais cela revient à se rejeter le valet puant", explique M. Elsen. Une réunion du personnel est prévue à 08h00 mercredi. (Belga)

La décision d'arrêter le travail depuis mardi 16h00 est motivée par l'absence de mesures prises par la société pour préserver la santé de ses employés, alors que des traces d'amiante ont été détectées lors de travaux de rénovation. Des problèmes relatifs aux vestiaires et douches dans le dépôt font aussi partie des griefs. Mercredi à 09h00, les syndicats rencontreront encore la direction, après une première rencontre à 19h00 mardi. Les syndicats souhaitent aussi que Brussels Airport Company (BAC) fasse partie des discussions. "En tant que propriétaire du bâtiment, BAC seule peut proposer une solution, mais cela revient à se rejeter le valet puant", explique M. Elsen. Une réunion du personnel est prévue à 08h00 mercredi. (Belga)