La ministre entend notamment contraindre les plus grands opérateurs postaux à employer des livreurs de colis sous contrat fixe. "Je veux éviter que des colis soient encore longtemps remis par des livreurs qui courent le risque d'être exploités. Depuis un certain temps, des abus sont clairement apparus dans le secteur des colis, en particulier au niveau de la livraison 'dernier kilomètre'. La fragmentation du secteur en une multitude de petites entreprises rend le contrôle social presque impossible, ce qui favorise les abus", relève-t-elle. L'avant-projet doit encore être discuté au sein du gouvernement mais le texte a été soumis à une consultation publique, via le site internet de l'IBPT (Institut belge des services postaux et des télécommunications), précise la ministre. (Belga)

La ministre entend notamment contraindre les plus grands opérateurs postaux à employer des livreurs de colis sous contrat fixe. "Je veux éviter que des colis soient encore longtemps remis par des livreurs qui courent le risque d'être exploités. Depuis un certain temps, des abus sont clairement apparus dans le secteur des colis, en particulier au niveau de la livraison 'dernier kilomètre'. La fragmentation du secteur en une multitude de petites entreprises rend le contrôle social presque impossible, ce qui favorise les abus", relève-t-elle. L'avant-projet doit encore être discuté au sein du gouvernement mais le texte a été soumis à une consultation publique, via le site internet de l'IBPT (Institut belge des services postaux et des télécommunications), précise la ministre. (Belga)