Il s'agira du cinquième centre logistique du groupe de distribution alimentaire en Belgique et du second en Wallonie, après Courcelles. Le bâtiment, d'une superficie de 44.000 mètres carrés, permettra l'approvisionnement de 60 magasins en provinces de Liège, Namur et Luxembourg ainsi que dans le Grand-Duché de Luxembourg. Le nouvel outil permettra aussi d'accompagner l'ambition du groupe, qui projette d'ouvrir une cinquantaine de nouveaux magasins en Belgique au cours des cinq prochaines années, selon le directeur général de Lidl Belgique, Boudewijn Van den Brand. Le Premier ministre s'est réjoui de la concrétisation de ce projet porteur de nouveaux emplois, Charles Michel rappelant combien la création d'activité économique est nécessaire pour le financement dans la durée d'une sécurité sociale forte. Quant au bourgmestre de Marche, André Bouchat, il a souligné, avec verve, combien cet investissement confirme la région de Marche comme un véritable "pôle économique" en Wallonie dépassant désormais les 13.000 emplois. L'investissement a bénéficié d'un soutien important du gouvernement wallon, sous la forme notamment d'une aide à l'investissement de 6,5 millions d'euros accordée par le ministre de l'Economie, Jean-Claude Marcourt. (Belga)

Il s'agira du cinquième centre logistique du groupe de distribution alimentaire en Belgique et du second en Wallonie, après Courcelles. Le bâtiment, d'une superficie de 44.000 mètres carrés, permettra l'approvisionnement de 60 magasins en provinces de Liège, Namur et Luxembourg ainsi que dans le Grand-Duché de Luxembourg. Le nouvel outil permettra aussi d'accompagner l'ambition du groupe, qui projette d'ouvrir une cinquantaine de nouveaux magasins en Belgique au cours des cinq prochaines années, selon le directeur général de Lidl Belgique, Boudewijn Van den Brand. Le Premier ministre s'est réjoui de la concrétisation de ce projet porteur de nouveaux emplois, Charles Michel rappelant combien la création d'activité économique est nécessaire pour le financement dans la durée d'une sécurité sociale forte. Quant au bourgmestre de Marche, André Bouchat, il a souligné, avec verve, combien cet investissement confirme la région de Marche comme un véritable "pôle économique" en Wallonie dépassant désormais les 13.000 emplois. L'investissement a bénéficié d'un soutien important du gouvernement wallon, sous la forme notamment d'une aide à l'investissement de 6,5 millions d'euros accordée par le ministre de l'Economie, Jean-Claude Marcourt. (Belga)