"En dépit d'un contexte économique volatil et parfois difficile", le bénéfice a augmenté, à 112 millions d'euros (contre 107 millions entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018), et le rendement du portefeuille a dépassé 16%.

Lors de l'exercice qui vient de se clôturer, Gimv a investi 189 millions d'euros, pour près de 250 millions un an plus tôt. L'entreprise a également accumulé 196,2 millions de recettes grâce à ses désinvestissements (371,1 millions en 2017-2018).

La combinaison du rythme d'investissement élevé, de sorties plus limitées et de la plus-value du portefeuille a entraîné une croissance du portefeuille de Gimv de 12,7%, à 1,081 milliard d'euros. Ce montant, un record pour la société anversoise, a doublé en l'espace de dix ans.

Comme lors de l'exercice précédent, Gimv propose un dividende de 2,5 euros brut par action.

"En dépit d'un contexte économique volatil et parfois difficile", le bénéfice a augmenté, à 112 millions d'euros (contre 107 millions entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018), et le rendement du portefeuille a dépassé 16%. Lors de l'exercice qui vient de se clôturer, Gimv a investi 189 millions d'euros, pour près de 250 millions un an plus tôt. L'entreprise a également accumulé 196,2 millions de recettes grâce à ses désinvestissements (371,1 millions en 2017-2018). La combinaison du rythme d'investissement élevé, de sorties plus limitées et de la plus-value du portefeuille a entraîné une croissance du portefeuille de Gimv de 12,7%, à 1,081 milliard d'euros. Ce montant, un record pour la société anversoise, a doublé en l'espace de dix ans. Comme lors de l'exercice précédent, Gimv propose un dividende de 2,5 euros brut par action.