Ces mesures, qui ont consisté notamment en une série de baisses temporaires d'impôts et devaient courir jusqu'en juillet prochain, seront reconduites, a déclaré Mateusz Morawiecki, sans préciser de dates, lors d'une visite dans une station de pompage du gazoduc Baltic Pipe dans le nord-ouest de la Pologne. "Le bouclier anti-inflation sera étendu parce que la lutte contre Poutine entraîne des coûts: hausse des prix des carburants, du gaz, et d'autres matières premières, ce qui impacte aussi l'alimentation. Les prix des céréales en hausse, ce sont des prix de produits alimentaires plus élevés", a ajouté M. Morawiecki cité par l'agence de presse polonaise PAP. Il n'a pas donné de précisions sur l'ampleur des mesures envisagées ou leur coût total. Le bouclier anti-inflation, renforcé début février, a réduit notamment la TVA sur le gaz (passée de 23% à 8% puis à 0% à partir du 1er février). La TVA sur l'électricité, les carburants, le chauffage et les engrais a baissé également. Des aides financières à quelque cinq millions de familles polonaises devaient compenser les hausses de prix des produits alimentaires. L'inflation progresse rapidement en Pologne - elle a atteint 9,2% en janvier - et le zloty a frôlé lundi dernier le seuil symbolique de 5 zlotys pour un euro, avant de remonter légèrement. La banque centrale de Pologne (NBP) a annoncé mardi le relèvement de son principal taux directeur à 3,50%, contre 2,75% précédemment. (Belga)

Ces mesures, qui ont consisté notamment en une série de baisses temporaires d'impôts et devaient courir jusqu'en juillet prochain, seront reconduites, a déclaré Mateusz Morawiecki, sans préciser de dates, lors d'une visite dans une station de pompage du gazoduc Baltic Pipe dans le nord-ouest de la Pologne. "Le bouclier anti-inflation sera étendu parce que la lutte contre Poutine entraîne des coûts: hausse des prix des carburants, du gaz, et d'autres matières premières, ce qui impacte aussi l'alimentation. Les prix des céréales en hausse, ce sont des prix de produits alimentaires plus élevés", a ajouté M. Morawiecki cité par l'agence de presse polonaise PAP. Il n'a pas donné de précisions sur l'ampleur des mesures envisagées ou leur coût total. Le bouclier anti-inflation, renforcé début février, a réduit notamment la TVA sur le gaz (passée de 23% à 8% puis à 0% à partir du 1er février). La TVA sur l'électricité, les carburants, le chauffage et les engrais a baissé également. Des aides financières à quelque cinq millions de familles polonaises devaient compenser les hausses de prix des produits alimentaires. L'inflation progresse rapidement en Pologne - elle a atteint 9,2% en janvier - et le zloty a frôlé lundi dernier le seuil symbolique de 5 zlotys pour un euro, avant de remonter légèrement. La banque centrale de Pologne (NBP) a annoncé mardi le relèvement de son principal taux directeur à 3,50%, contre 2,75% précédemment. (Belga)