Ces 910 travailleurs porteront à 1.412 le nombre de travailleurs ayant déjà quitté l'entreprise. La première vague de licenciements avait été organisée à la fin avril. Elle concernait les travailleurs liés de près ou de loin à la production de composants et aux activités de mécano-soudure. La deuxième vague concerne quant à elle les travailleurs liés aux activités d'assemblage essentiellement. D'autres vagues sont encore programmées dans les prochains mois, la direction ayant validé le scénario d'une fermeture par étapes.

Les travailleurs faisant partie de la première vague ont déjà entamé au sein des cellules de reconversion les entretiens individuels.

Ces 910 travailleurs porteront à 1.412 le nombre de travailleurs ayant déjà quitté l'entreprise. La première vague de licenciements avait été organisée à la fin avril. Elle concernait les travailleurs liés de près ou de loin à la production de composants et aux activités de mécano-soudure. La deuxième vague concerne quant à elle les travailleurs liés aux activités d'assemblage essentiellement. D'autres vagues sont encore programmées dans les prochains mois, la direction ayant validé le scénario d'une fermeture par étapes. Les travailleurs faisant partie de la première vague ont déjà entamé au sein des cellules de reconversion les entretiens individuels.