Pour pouvoir à nouveau vendre des oeufs, ces entreprises doivent être complètement exemptes de fipronil. Mais cela semble plus compliqué à faire qu'à dire. Depuis le début du scandale en juillet dernier, des milliers de poules et d'oeufs ont été détruits. Selon les éleveurs de volailles, les dommages économiques continuent d'augmenter. A l'origine de l'affaire, l'utilisation du fipronil - un antiparasite strictement banni dans les élevages de poules par l'Union européenne - par des sociétés de désinfection intervenant dans des exploitations agricoles aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne. (Belga)

Pour pouvoir à nouveau vendre des oeufs, ces entreprises doivent être complètement exemptes de fipronil. Mais cela semble plus compliqué à faire qu'à dire. Depuis le début du scandale en juillet dernier, des milliers de poules et d'oeufs ont été détruits. Selon les éleveurs de volailles, les dommages économiques continuent d'augmenter. A l'origine de l'affaire, l'utilisation du fipronil - un antiparasite strictement banni dans les élevages de poules par l'Union européenne - par des sociétés de désinfection intervenant dans des exploitations agricoles aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne. (Belga)