Réalisée auprès de 200.000 personnes, l'enquête montre que le nombre de fumeurs diminue avec l'âge: 30,9% des jeunes de moins de 25 ans fument, contre 22,4% des personnes âgées de 55 ans et plus. Le secteur d'activité du travailleur joue également un rôle prépondérant dans son comportement tabagique.

On compte ainsi dans le secteur de la construction (41,5%) et dans celui des transports (40%) presque 3 fois plus de fumeurs que dans l'enseignement (15,1%). "Des mesures de prévention supplémentaires y sont nécessaires", estime IDEWE. À quelques jours du passage à l'an neuf, "arrêter de fumer pourrait figurer sur la liste des bonnes résolutions de 19,9% des femmes et de 32,9% des hommes", ajoute le groupe.

"A juste titre, car les dommages pour la santé ne sont pas négligeables. Fumer provoque le cancer des poumons, des voies respiratoires, de la cavité buccale et de l'oesophage. Le tabagisme passif peut quant à lui causer des infections des voies respiratoires, des cancers et des maladies cardiovasculaires", rappelle le directeur du service Knowledge, Information and Research chez IDEWE, Lode Godderis.