Le syndicat rappelle que le gouvernement a imposé au cours des cinq dernières années une diminution de 3 milliards d'euros "qui a impacté la qualité du service public" et entraîné la perte de 4.500 emplois. "Dans ces conditions, il est impératif qu'un accord social rencontrant les préoccupations du personnel en termes d'emploi, de conditions de travail et de bien-être interviennent dans les meilleurs délais", estime le syndicat dans un communiqué. "Enfin, le gouvernement devra également démontrer la même détermination dans la perspective de la libéralisation du service intérieur de voyageurs prévue pour 2023. La Belgique est le seul pays européen à ne pas avoir encore pris position sur ce dossier !", ajoute le syndicat. Le gouvernement fédéral a approuvé samedi, lors d'un conseil des ministres électronique, le plan de transport décembre 2020-décembre 2023 de la SNCB, qui prévoit notamment une augmentation de l'offre de trains de près de 5%. (Belga)

Le syndicat rappelle que le gouvernement a imposé au cours des cinq dernières années une diminution de 3 milliards d'euros "qui a impacté la qualité du service public" et entraîné la perte de 4.500 emplois. "Dans ces conditions, il est impératif qu'un accord social rencontrant les préoccupations du personnel en termes d'emploi, de conditions de travail et de bien-être interviennent dans les meilleurs délais", estime le syndicat dans un communiqué. "Enfin, le gouvernement devra également démontrer la même détermination dans la perspective de la libéralisation du service intérieur de voyageurs prévue pour 2023. La Belgique est le seul pays européen à ne pas avoir encore pris position sur ce dossier !", ajoute le syndicat. Le gouvernement fédéral a approuvé samedi, lors d'un conseil des ministres électronique, le plan de transport décembre 2020-décembre 2023 de la SNCB, qui prévoit notamment une augmentation de l'offre de trains de près de 5%. (Belga)