"Alors que le monde a besoin de stabilité économique, Aramco reste engagé à fournir au monde de l'énergie", affirme le géant pétrolier dans un communiqué. "L'entreprise bat des records en fournissant 15 pétroliers chargeant plus de 18,8 millions de barils de pétrole", a-t-elle ajouté. L'annonce d'Aramco intervient au lendemain de l'expiration mardi d'un accord entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et d'autres producteurs, dont la Russie, visant à limiter la production de brut pour soutenir les prix de l'or noir sur les marchés internationaux. L'absence de nouvel accord a provoqué ces dernières semaines une guerre des prix que livre Ryad à Moscou, après le refus des Russes de diminuer la production mondiale. Face à ce refus, les Saoudiens ont fait pression en baissant leurs prix et augmentant leur production. Lundi, l'Arabie saoudite a annoncé qu'elle augmenterait encore ses exportations pour atteindre un niveau record de 10,6 millions de barils par jour à partir de mai. Mardi, le président américain Donald Trump s'est dit une nouvelle fois prêt à intervenir pour résoudre le litige entre la Russie et l'Arabie saoudite afin de tenter d'enrayer la chute des prix. (Belga)

"Alors que le monde a besoin de stabilité économique, Aramco reste engagé à fournir au monde de l'énergie", affirme le géant pétrolier dans un communiqué. "L'entreprise bat des records en fournissant 15 pétroliers chargeant plus de 18,8 millions de barils de pétrole", a-t-elle ajouté. L'annonce d'Aramco intervient au lendemain de l'expiration mardi d'un accord entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et d'autres producteurs, dont la Russie, visant à limiter la production de brut pour soutenir les prix de l'or noir sur les marchés internationaux. L'absence de nouvel accord a provoqué ces dernières semaines une guerre des prix que livre Ryad à Moscou, après le refus des Russes de diminuer la production mondiale. Face à ce refus, les Saoudiens ont fait pression en baissant leurs prix et augmentant leur production. Lundi, l'Arabie saoudite a annoncé qu'elle augmenterait encore ses exportations pour atteindre un niveau record de 10,6 millions de barils par jour à partir de mai. Mardi, le président américain Donald Trump s'est dit une nouvelle fois prêt à intervenir pour résoudre le litige entre la Russie et l'Arabie saoudite afin de tenter d'enrayer la chute des prix. (Belga)