Transcor/Astra, société détenue à 80 % par la Compagnie nationale à portefeuille d'Albert Frère, vient de gagner une nouvelle manche dans le combat judiciaire qui, aux Etats-Unis, l'oppose au groupe pétrolier brésilien Petrobras : celui-ci a été condamné à lui payer 640 millions de dollars, rapporte mardi Le Soir.

Le litige a trait à une raffinerie au Texas. Les deux sociétés devaient investir mais les coûts ont explosé tandis que le rendement net promis n'a pas été réalisé. La CNP a alors décidé, comme le prévoyait l'accord de partenariat, d'exercer une option de vente et de céder sa participation dans la raffinerie à Petrobras.

Les Brésiliens semblaient d'accord puis se sont rétractés. L'affaire a été portée devant un tribunal arbitral qui a donné raison l'an dernier à CNP, avant qu'un tribunal américain le confirme et augmente la note pour Petrobras : 640 millions de dollars. De nouvelles procédures pourraient encore être engagées contre Petrobras.

Trends.be, avec Belga

Transcor/Astra, société détenue à 80 % par la Compagnie nationale à portefeuille d'Albert Frère, vient de gagner une nouvelle manche dans le combat judiciaire qui, aux Etats-Unis, l'oppose au groupe pétrolier brésilien Petrobras : celui-ci a été condamné à lui payer 640 millions de dollars, rapporte mardi Le Soir.Le litige a trait à une raffinerie au Texas. Les deux sociétés devaient investir mais les coûts ont explosé tandis que le rendement net promis n'a pas été réalisé. La CNP a alors décidé, comme le prévoyait l'accord de partenariat, d'exercer une option de vente et de céder sa participation dans la raffinerie à Petrobras.Les Brésiliens semblaient d'accord puis se sont rétractés. L'affaire a été portée devant un tribunal arbitral qui a donné raison l'an dernier à CNP, avant qu'un tribunal américain le confirme et augmente la note pour Petrobras : 640 millions de dollars. De nouvelles procédures pourraient encore être engagées contre Petrobras.Trends.be, avec Belga