Le groupe doit faire face à une guerre des prix en Europe et à une demande en baisse de la Chine pour ses colles industrielles.

Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires de Henkel a stagné, à 5,1 milliards d'euros, son résultat opérationnel reculant de 9%, à 846 millions d'euros.

Le groupe allemand ne prévoit plus qu'une croissance de 2% au mieux de son chiffre d'affaires annuel, alors qu'il tablait jusqu'ici sur une croissance de 2 à 4%.