Le chiffre d'affaires a baissé l'an dernier de 2,4% à 54,1 milliards d'euros et sa perte opérationnelle courante a été ramenée à 177 millions (contre 560 millions en 2012). Le constructeur français a réduit plus que prévu sa consommation de liquidités (free cash flow opérationnel) à 426 millions, contre 3 milliards en 2012 et il se fixe désormais pour objectif "un free cash flow opérationnel positif en 2016 au plus tard". Officialisation de l'arrivée de l'Etat et de Dongfeng au capital PSA Peugeot Citroën a également officialisé l'arrivée à son capital de l'Etat français et du constructeur chinois Dongfeng dans le cadre d'une augmentation de capital d'un montant global de 3 milliards d'euros. L'Etat français et Dongfeng vont investir chacun 800 millions d'euros dans cette opération en plusieurs étapes, à l'issue de laquelle ils détiendront une part respective de 14% du capital, au même niveau que la famille Peugeot, actionnaire historique du groupe.

Le chiffre d'affaires a baissé l'an dernier de 2,4% à 54,1 milliards d'euros et sa perte opérationnelle courante a été ramenée à 177 millions (contre 560 millions en 2012). Le constructeur français a réduit plus que prévu sa consommation de liquidités (free cash flow opérationnel) à 426 millions, contre 3 milliards en 2012 et il se fixe désormais pour objectif "un free cash flow opérationnel positif en 2016 au plus tard". Officialisation de l'arrivée de l'Etat et de Dongfeng au capital PSA Peugeot Citroën a également officialisé l'arrivée à son capital de l'Etat français et du constructeur chinois Dongfeng dans le cadre d'une augmentation de capital d'un montant global de 3 milliards d'euros. L'Etat français et Dongfeng vont investir chacun 800 millions d'euros dans cette opération en plusieurs étapes, à l'issue de laquelle ils détiendront une part respective de 14% du capital, au même niveau que la famille Peugeot, actionnaire historique du groupe.