"Ces informations très anciennes et très inexactes ne sont qu'une attaque des Fake News", a tweeté le président américain au lendemain de la publication de cet article qui s'appuie sur des documents fiscaux.

Selon l'enquête du New York Times, la santé financière du magnat de l'immobilier et de ses sociétés était à l'époque catastrophique.

Le quotidien new-yorkais note ainsi que Donald Trump a perdu tellement d'argent qu'il n'a pas payé d'impôt sur le revenu pendant huit de ces dix années passées au crible.

En réponse, M. Trump affirme que les promoteurs immobiliers avaient tous recours, dans les années 1980 et 1990, à la pratique consistant à déprécier autant que possible leurs actifs afin de faire apparaître des pertes et de ne pas payer d'impôts.

"C'était la pratique courante", ajoute-t-il.

Ces révélations interviennent au lendemain du refus du Trésor américain de transmettre au Congrès les déclarations d'impôts du président américain, dans un bras de fer l'opposant aux élus démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants.