Ce feu vert a été donné lors d'une assemblée générale extraordinaire qui s'est tenue à New York, a précisé le groupe dans un communiqué.

Environ 91% des votants se sont prononcés en faveur de cette opération, qui a été un coup de tonnerre dans le marché de l'art en juin, selon une source proche du dossier.

La transaction, qui est censée être finalisée au quatrième trimestre prochain, doit encore recevoir l'aval des autorités règlementaires.

"Le conseil d'administration voudrait remercier les actionnaires de Sotheby's pour leur vote de confiance en la fusion", a commenté Domenico De Sole, le président du groupe, cité dans le communiqué.

La proposition d'achat de M. Drahi "offre une prime importante à nos actionnaires ainsi qu'aux salariés-actionnaires et met Sotheby's en bonne place pour l'avenir", ajoute-t-il.

A Wall Street, l'action reculait de 0,4% à 56,80 dollars dans les premiers échanges.

M. Drahi, propriétaire de l'opérateur télécoms français SFR, des médias BFM TV, Libération ou encore L'Express et un des principaux acteurs du câble aux Etats-Unis via Altice USA, a pris par surprise le monde de l'art en juin en mettant 3,7 milliards de dollars sur la table pour acquérir Sotheby's.

Dans le détail, il proposait 57 dollars par action, soit 61% de plus que le prix de l'action de Sotheby's à la clôture de la Bourse de New York le vendredi 14 juin. Celle-ci évoluait aux alentorus de 56,80 dollars jeudi.

Contrairement à ses autres transactions, Sotheby's est une opération réalisée par M. Drahi, gros collectionneur, à titre personnel via BidFair USA, une entité qu'il détient à 100%.

Le milliardaire s'est en effet engagé à financer la transaction principalement sur ses fonds propres. Il envisage en particulier de vendre des actions d'Altice USA à hauteur de 400 millions de dollars d'ici la fin de l'année, et de faire un emprunt.