Alitalia affronte une crise depuis plusieurs années et a été déclarée en faillite au printemps dernier. La compagnie aérienne peut cependant continuer à assurer des vols grâce à un prêt du gouvernement.

Plusieurs groupes ont marqué leur intérêt pour reprendre Alitalia. La compagnie britannique easyJet et le fonds d'investissements Cerberus ont notamment été cités, mais le favori reste Lufthansa. Les Allemands souhaitent toutefois ne reprendre qu'une partie de la compagnie italienne, qui doit d'abord être restructurée.

Le groupe franco-néerlandais Air France-KLM a lui nié vendredi toute intention de reprendre Alitalia.

Alitalia affronte une crise depuis plusieurs années et a été déclarée en faillite au printemps dernier. La compagnie aérienne peut cependant continuer à assurer des vols grâce à un prêt du gouvernement. Plusieurs groupes ont marqué leur intérêt pour reprendre Alitalia. La compagnie britannique easyJet et le fonds d'investissements Cerberus ont notamment été cités, mais le favori reste Lufthansa. Les Allemands souhaitent toutefois ne reprendre qu'une partie de la compagnie italienne, qui doit d'abord être restructurée. Le groupe franco-néerlandais Air France-KLM a lui nié vendredi toute intention de reprendre Alitalia.