Le groupe Carrefour a légèrement aggravé sa perte nette en 2018, à 561 millions d'euros, en raison notamment des pertes de ses magasins ex-Dia. Il a annoncé notamment un plan d'économies à 2,8 milliards d'euros contre 2 milliards initialement prévus, soit une hausse de 40%, en année pleine à horizon 2020.

Mais cette décision devrait avoir peu de conséquences en Belgique, déjà touchée par une restructuration l'année dernière. En juin, un protocole d'accord prévoyant 950 suppressions d'emplois a été signé avec les syndicats.

De nouvelles initiatives seront d'ailleurs développées en Belgique. La chaîne ouvrira bientôt un premier magasin automatisé à Bruxelles, ouvert 24h/24. Le porte-parole ajoute que Carrefour veut également inaugurer un premier magasin bio avant l'été.

Le groupe Carrefour a légèrement aggravé sa perte nette en 2018, à 561 millions d'euros, en raison notamment des pertes de ses magasins ex-Dia. Il a annoncé notamment un plan d'économies à 2,8 milliards d'euros contre 2 milliards initialement prévus, soit une hausse de 40%, en année pleine à horizon 2020. Mais cette décision devrait avoir peu de conséquences en Belgique, déjà touchée par une restructuration l'année dernière. En juin, un protocole d'accord prévoyant 950 suppressions d'emplois a été signé avec les syndicats. De nouvelles initiatives seront d'ailleurs développées en Belgique. La chaîne ouvrira bientôt un premier magasin automatisé à Bruxelles, ouvert 24h/24. Le porte-parole ajoute que Carrefour veut également inaugurer un premier magasin bio avant l'été.