"Je n'ai eu aucune indication de qui que ce soit disant que ce serait le cas", a dit Roberto Azevedo devant les journalistes à Genève, siège de l'organisation. Pendant sa campagne, le président-élu Trump avait qualifié l'OMC de "désastre" et laissé entendre que les Etats-Unis pourraient s'en retirer. (Belga)