La direction de CommScope a annoncé la restructuration il y a une semaine. Selon elle, l'entreprise a du mal à s'adapter à l'évolution rapide du marché des télécommunications et veut supprimer le département de production et de distribution. Les emplois de 241 ouvriers et 64 employés de bureau dès lors sont en jeu. "La première réunion du comité d'entreprise aujourd'hui (jeudi, NDLR) s'est bien déroulée: on a surtout donné plus d'informations sur la restructuration prévue et ses conséquences", a expliqué Leen Vanderhulst, secrétaire syndicale chez ACV. "Dans les mois à venir, nous ferons tout notre possible pour sauver un maximum d'emplois. Aucune autre action n'est prévue, mais les ouvriers et les employés sont en colère, surtout ceux qui sont déjà d'un âge avancé et auront du mal à trouver un nouvel emploi." (Belga)

La direction de CommScope a annoncé la restructuration il y a une semaine. Selon elle, l'entreprise a du mal à s'adapter à l'évolution rapide du marché des télécommunications et veut supprimer le département de production et de distribution. Les emplois de 241 ouvriers et 64 employés de bureau dès lors sont en jeu. "La première réunion du comité d'entreprise aujourd'hui (jeudi, NDLR) s'est bien déroulée: on a surtout donné plus d'informations sur la restructuration prévue et ses conséquences", a expliqué Leen Vanderhulst, secrétaire syndicale chez ACV. "Dans les mois à venir, nous ferons tout notre possible pour sauver un maximum d'emplois. Aucune autre action n'est prévue, mais les ouvriers et les employés sont en colère, surtout ceux qui sont déjà d'un âge avancé et auront du mal à trouver un nouvel emploi." (Belga)