Dans la continuité de l'ouverture d'un pop-up store (magasin éphémère) en 2017 à Liège durant la période des fêtes de fin d'année, la Loterie Nationale a ouvert un Lottery Shop en Cité ardente. Il s'agit du premier en Wallonie. Installée au coeur des galeries Saint-Lambert, et arborant des décors de fêtes, cette boutique se veut, au-delà d'un point de vente, un lieu de rencontre et d'information à destination des joueurs.

"On ne vend ici que des produits de loterie. Tous les produits existants sont disponibles, tirage et grattage mais pas les paris sportifs. C'est aussi ici que l'on pourra tester de nouveaux concepts et ainsi estimer l'intérêt de les étendre", précise Arnaud Hermesse. Outre le comptoir, la boutique comprend une zone où remplir ses bulletins de jeu, un espace avec tablette pour s'inscrire au Lotery club ainsi qu'un coin à l'abri des regards afin de recevoir des gagnants.

"Pour un gain au-delà de 2.000 euros et jusqu'à 25.000 euros, il faut se rendre dans un bureau régional mais il faut savoir qu'à terme, ces bureaux fermeront. Nous donnons donc la possibilité aux gagnants de venir ici pour retirer un gain allant jusqu'à 25.000 euros", explique le directeur financier. Pour la Loterie Nationale, c'est aussi une manière d'informer quant aux sommes qu'elle distribue tout au long de l'année.

"Les montants réinvestis représentent 28% des mises. En 2018, 320 millions d'euros ont ainsi été distribués. Parmi les bénéficiaires, on peut citer le FNRS pour la recherche, le comité olympique et différents sportifs, l'opération Viva for Life, Child Focus, la Croix-Rouge ou encore le Centre Antipoisons qui n'est financé que par la Loterie Nationale. Il y a aussi des aides à des projets dans la culture et le social", soulignent-ils.

Dans la continuité de l'ouverture d'un pop-up store (magasin éphémère) en 2017 à Liège durant la période des fêtes de fin d'année, la Loterie Nationale a ouvert un Lottery Shop en Cité ardente. Il s'agit du premier en Wallonie. Installée au coeur des galeries Saint-Lambert, et arborant des décors de fêtes, cette boutique se veut, au-delà d'un point de vente, un lieu de rencontre et d'information à destination des joueurs. "On ne vend ici que des produits de loterie. Tous les produits existants sont disponibles, tirage et grattage mais pas les paris sportifs. C'est aussi ici que l'on pourra tester de nouveaux concepts et ainsi estimer l'intérêt de les étendre", précise Arnaud Hermesse. Outre le comptoir, la boutique comprend une zone où remplir ses bulletins de jeu, un espace avec tablette pour s'inscrire au Lotery club ainsi qu'un coin à l'abri des regards afin de recevoir des gagnants. "Pour un gain au-delà de 2.000 euros et jusqu'à 25.000 euros, il faut se rendre dans un bureau régional mais il faut savoir qu'à terme, ces bureaux fermeront. Nous donnons donc la possibilité aux gagnants de venir ici pour retirer un gain allant jusqu'à 25.000 euros", explique le directeur financier. Pour la Loterie Nationale, c'est aussi une manière d'informer quant aux sommes qu'elle distribue tout au long de l'année. "Les montants réinvestis représentent 28% des mises. En 2018, 320 millions d'euros ont ainsi été distribués. Parmi les bénéficiaires, on peut citer le FNRS pour la recherche, le comité olympique et différents sportifs, l'opération Viva for Life, Child Focus, la Croix-Rouge ou encore le Centre Antipoisons qui n'est financé que par la Loterie Nationale. Il y a aussi des aides à des projets dans la culture et le social", soulignent-ils.