Orange rappelle la nécessité pour tout projet de déploiement de fibre d'un modèle "ouvert", où les concurrents peuvent également utiliser l'infrastructure contre rétribution. C'est déjà ce que l'opérateur fait en ayant recours au câble de Telenet pour proposer une connexion internet à ses clients, le régulateur ayant imposé l'ouverture de cette technologie. "Ce modèle permet d'accélérer et d'aller plus loin dans le déploiement du réseau fibre, tout en stimulant la concurrence des services dans l'intérêt du consommateur", affirme-t-il. Présent lors de l'annonce de Proximus vendredi, le ministres des Télécommunications et de l'Agenda numérique Alexander De Croo n'a pas souhaité s'exprimer sur cette question. "C'est au régulateur d'étudier cela. Mais nous voyons déjà que la concurrence des infrastructures fonctionne. Nous avons en Belgique deux réseaux (câble et ligne téléphonique, NDLR) alors qu'il n'y en a qu'un seul dans la plupart des pays", a-t-il relevé. (Belga)

Orange rappelle la nécessité pour tout projet de déploiement de fibre d'un modèle "ouvert", où les concurrents peuvent également utiliser l'infrastructure contre rétribution. C'est déjà ce que l'opérateur fait en ayant recours au câble de Telenet pour proposer une connexion internet à ses clients, le régulateur ayant imposé l'ouverture de cette technologie. "Ce modèle permet d'accélérer et d'aller plus loin dans le déploiement du réseau fibre, tout en stimulant la concurrence des services dans l'intérêt du consommateur", affirme-t-il. Présent lors de l'annonce de Proximus vendredi, le ministres des Télécommunications et de l'Agenda numérique Alexander De Croo n'a pas souhaité s'exprimer sur cette question. "C'est au régulateur d'étudier cela. Mais nous voyons déjà que la concurrence des infrastructures fonctionne. Nous avons en Belgique deux réseaux (câble et ligne téléphonique, NDLR) alors qu'il n'y en a qu'un seul dans la plupart des pays", a-t-il relevé. (Belga)