Selon la porte-parole, cette mesure a été annoncée en interne il y a quelques semaines. L'impact sur l'emploi n'est pas encore déterminé, souligne-t-elle. Le journal financier évoque la disparition de 50 emplois sur 500, mais pour Ontex, ce chiffre est "prématuré" et il n'est pas question d'un recours à la procédure Renault. Huit autres lignes d'Eeklo sont en cours d'examen, selon la porte-parole. Selon De Tijd, Ontex souhaite également réaliser des économies en simplifiant la structure de gestion, avec un portefeuille de produits moins complexe et en transférant éventuellement la production de Mayen (Allemagne) au Mexique. L'activité brésilienne, qui est le n?ud du problème pour le groupe depuis des années, pourrait être vendue, mais cette information n'a pas pu être confirmée. Ces économies sont nécessaires pour compenser la forte hausse du prix des matières premières, explique Ontex. D'autre part, la société cotée en Belgique vise des ventes stables cette année et une croissance des ventes de 2 à 3% par la suite. Les États-Unis sont considérés comme un marché en expansion et Ontex y construit également une nouvelle usine. Ontex annoncera sa stratégie à long terme à la fin de l'année 2021. (Belga)

Selon la porte-parole, cette mesure a été annoncée en interne il y a quelques semaines. L'impact sur l'emploi n'est pas encore déterminé, souligne-t-elle. Le journal financier évoque la disparition de 50 emplois sur 500, mais pour Ontex, ce chiffre est "prématuré" et il n'est pas question d'un recours à la procédure Renault. Huit autres lignes d'Eeklo sont en cours d'examen, selon la porte-parole. Selon De Tijd, Ontex souhaite également réaliser des économies en simplifiant la structure de gestion, avec un portefeuille de produits moins complexe et en transférant éventuellement la production de Mayen (Allemagne) au Mexique. L'activité brésilienne, qui est le n?ud du problème pour le groupe depuis des années, pourrait être vendue, mais cette information n'a pas pu être confirmée. Ces économies sont nécessaires pour compenser la forte hausse du prix des matières premières, explique Ontex. D'autre part, la société cotée en Belgique vise des ventes stables cette année et une croissance des ventes de 2 à 3% par la suite. Les États-Unis sont considérés comme un marché en expansion et Ontex y construit également une nouvelle usine. Ontex annoncera sa stratégie à long terme à la fin de l'année 2021. (Belga)