L'an passé, le chiffre d'affaires du groupe a atteint 1,69 milliard d'euros, en hausse de 4,5% sur un an; le recul de 2,4% enregistré en Europe occidentale ayant été compensé par les bonnes performances de l'Europe de l'est et du reste du monde.

Quant au bénéfice net d'Ontex, il est passé de 8,6 millions d'euros en 2014 à 98,6 millions d'euros l'année suivante, la marge bénéficiaire s'élevant désormais à 12,4%.

"Nous pouvons être fiers de nos prestations de 2015. Malgré des marchés extrêmement compétitifs, nous avons pu enregistrer une nouvelle année de croissance organique solide", s'est félicité Charles Bouaziz, le patron d'Ontex.

Le groupe s'attend toutefois à une année 2016 plus difficile en raison de la conjoncture économique et de la pression sur les prix en Europe. Dans ce contexte, atteindre les objectifs fixés en termes de chiffre d'affaires - soit une croissance à chiffre d'affaires comparable de 4 à 6% - constituera un challenge. La marge EBITDA, elle, devrait rester stable.

L'an passé, le chiffre d'affaires du groupe a atteint 1,69 milliard d'euros, en hausse de 4,5% sur un an; le recul de 2,4% enregistré en Europe occidentale ayant été compensé par les bonnes performances de l'Europe de l'est et du reste du monde. Quant au bénéfice net d'Ontex, il est passé de 8,6 millions d'euros en 2014 à 98,6 millions d'euros l'année suivante, la marge bénéficiaire s'élevant désormais à 12,4%. "Nous pouvons être fiers de nos prestations de 2015. Malgré des marchés extrêmement compétitifs, nous avons pu enregistrer une nouvelle année de croissance organique solide", s'est félicité Charles Bouaziz, le patron d'Ontex. Le groupe s'attend toutefois à une année 2016 plus difficile en raison de la conjoncture économique et de la pression sur les prix en Europe. Dans ce contexte, atteindre les objectifs fixés en termes de chiffre d'affaires - soit une croissance à chiffre d'affaires comparable de 4 à 6% - constituera un challenge. La marge EBITDA, elle, devrait rester stable.