Un marché porteur, puisque la plupart des grandes villes belges (Bruxelles, Gand, Namur, etc.) possèdent des plans d'eau adaptés à la pratique du canoë. Grâce à plusieurs innovations matérielles et design, Onak a mis au point un produit compact (120 x 40 x 25 cm) et facilement transportable. Assemblé en 10 minutes, cette embarcation pliable peut se ranger dans le coffre d'une voiture, ou être emportée dans ...

Un marché porteur, puisque la plupart des grandes villes belges (Bruxelles, Gand, Namur, etc.) possèdent des plans d'eau adaptés à la pratique du canoë. Grâce à plusieurs innovations matérielles et design, Onak a mis au point un produit compact (120 x 40 x 25 cm) et facilement transportable. Assemblé en 10 minutes, cette embarcation pliable peut se ranger dans le coffre d'une voiture, ou être emportée dans les transports en commun. Autre prouesse technique : un poids plume de 17 kg (contre minimum 30 kg pour les canoës normaux), couplé à une robustesse permettant à l'embarcation de supporter près de 250 kg. " Cela nous a pris près de deux ans pour arriver à un prototype de qualité, explique Otto Van de Steene, designer des embarcations Onak. Nous avons dû doter nos bateaux de matériaux spécifiques alliant légèreté et solidité. Pour ce faire, nous avons travaillé avec une entreprise belge, EconCore, et l'un de ses composites, 10 fois plus résistant que du polypropylène normal. Ce matériau est l'épine dorsale de notre innovation. En plus d'être entièrement recyclable, il nous a permis de concevoir un canoë léger, durable, mais également suffisamment souple pour être plié et déplié plusieurs milliers de fois. Muni de cellules d'air en forme de nid d'abeilles, il facilite enfin la flottabilité des canoës. " Plus qu'un simple produit, Onak souhaite créer une véritable communauté rassemblée autour du canoë. Sur le site internet de la start-up, les férus de balades fluviales pourront prochainement s'échanger leurs expériences personnelles et tuyauter les autres avec des conseils pratiques ou des itinéraires agréables. Présentée sur Kickstarter le premier août 2016, où elle avait récolté 235.000 euros, soit 156 % de son objectif initial, Onak a livré ses premiers produits en juin passé. Depuis son lancement, la start-up a vendu 400 canoës dans 27 pays, dont l'Allemagne, le Canada et les Etats-Unis. Par Augustin Lippens.