Kris Vansanten est aujourd'hui le deuxième plus grand actionnaire après Trafigura. Le principal intéressé a annoncé au quotidien De Tijd qu'il va "examiner l'affaire jusqu'au moment de l'offre", avec l'aide du cabinet d'avocats Intui et d'experts tels que Michel Vermaerke, ancien cadre supérieur de Febelfin. L'année dernière, Trafigura est apparu comme le "sauveur" du groupe belge coté en bourse, mais selon des actionnaires critiques, il s'agissait de facto d'une expropriation. (Belga)

Kris Vansanten est aujourd'hui le deuxième plus grand actionnaire après Trafigura. Le principal intéressé a annoncé au quotidien De Tijd qu'il va "examiner l'affaire jusqu'au moment de l'offre", avec l'aide du cabinet d'avocats Intui et d'experts tels que Michel Vermaerke, ancien cadre supérieur de Febelfin. L'année dernière, Trafigura est apparu comme le "sauveur" du groupe belge coté en bourse, mais selon des actionnaires critiques, il s'agissait de facto d'une expropriation. (Belga)