NS utilisera des nouveaux trains davantage confortables sur les trajets vers Berlin et Bruxelles. Le temps de trajet sera réduit à partir de 2024, indique le journal. L'entreprise ferroviaire souhaite inciter les voyageurs à privilégier le train aux vols court-courrier. Plusieurs options sont à l'étude pour le trajet vers Bruxelles. Le temps de trajet de près de 3 heures pourrait être réduit de trente minutes et les arrêts dans certaines gares seront donc supprimés. Selon Marjan Rintel, le trafic ferroviaire international n'a pas autant souffert de la crise du coronavirus que le trafic intérieur. "Nous sommes très rapidement revenus à 70% pour l'IC Bruxelles. Avant que la crise n'éclate, nous avions déjà enregistré une croissance énorme en Belgique, en France et en Allemagne. Cet élan n'a pas disparu." (Belga)

NS utilisera des nouveaux trains davantage confortables sur les trajets vers Berlin et Bruxelles. Le temps de trajet sera réduit à partir de 2024, indique le journal. L'entreprise ferroviaire souhaite inciter les voyageurs à privilégier le train aux vols court-courrier. Plusieurs options sont à l'étude pour le trajet vers Bruxelles. Le temps de trajet de près de 3 heures pourrait être réduit de trente minutes et les arrêts dans certaines gares seront donc supprimés. Selon Marjan Rintel, le trafic ferroviaire international n'a pas autant souffert de la crise du coronavirus que le trafic intérieur. "Nous sommes très rapidement revenus à 70% pour l'IC Bruxelles. Avant que la crise n'éclate, nous avions déjà enregistré une croissance énorme en Belgique, en France et en Allemagne. Cet élan n'a pas disparu." (Belga)