La justice allemande avait déjà ordonné la perquisition jeudi de six locaux de Deutsche Bank, dont le siège du groupe à Francfort, dans une enquête pour blanchiment d'argent visant au moins deux salariés du groupe. Quelque 170 magistrats, policiers et agents des services fiscaux y avaient pris part. D'après les informations issues notamment des "Panama Papers", la première banque allemande est soupçonnée "d'avoir aidé des clients à créer des sociétés dans des paradis fiscaux" pour blanchir de l'argent "issu d'infractions pénales", selon le parquet. (Belga)

La justice allemande avait déjà ordonné la perquisition jeudi de six locaux de Deutsche Bank, dont le siège du groupe à Francfort, dans une enquête pour blanchiment d'argent visant au moins deux salariés du groupe. Quelque 170 magistrats, policiers et agents des services fiscaux y avaient pris part. D'après les informations issues notamment des "Panama Papers", la première banque allemande est soupçonnée "d'avoir aidé des clients à créer des sociétés dans des paradis fiscaux" pour blanchir de l'argent "issu d'infractions pénales", selon le parquet. (Belga)