La croissance est plus marquée dans les plus petites PME (moins de 20 travailleurs), avec +0,92%. Dans celles comptant 20-49 travailleurs, la progression est de 0,6%. Les grandes PME (+50 travailleurs), quant à elles, sont en stagnation.

De toutes les régions, ce sont les PME bruxelloises qui enregistrent le meilleur score, surtout grâce aux plus petites (+1,2%), alors que les grandes enregistrent un léger recul (-0,1%).

Les PME wallonnes ont connu une croissance moins élevée par rapport aux autres régions. Les plus petites (+0,7%) et de taille moyenne (+0,8%) ont progressé, tandis que les plus grandes ont connu une baisse de 1%.

Les secteurs qui se portent le mieux sont la fabrication de machines, d'appareils électriques, de produits informatiques, de caoutchouc, de plastique et de produits pharmaceutiques, voire d'aliments, ainsi que le génie civil et les travaux de construction.

La croissance est moins prononcée dans le secteur tertiaire, mais les chiffres sont tout de même encourageants dans les domaines du transport terrestre et via pipelines, de l'hébergement, de la production de films, de vidéos et de programmes télévisés, de l'enregistrement sonore et de l'édition musicale, des activités de services en matière d'informations, pour les architectes et les ingénieurs, des tests et des contrôles techniques et d'autres activités spécialisées scientifiques et techniques, relève SD Worx.