Selon les syndicats, des piquets sont installés ou des bureaux sont fermés à Charleroi, Mons, Soignies, Mont-Saint-Guibert, Boussu, Dour, Tournai, Andenne, Jumet, Anderlecht, Awans, Waremme, Villers-le-Bouillet, et partiellement Visé. Lundi, le front commun syndical et la direction de bpost ont abouti à un pré-accord, après des grèves du personnel du 7 au 12 novembre pour dénoncer la charge de travail et le manque de personnel.

Le syndicat chrétien CSC a rejeté mardi ce pré-accord, tandis que la CGSP a indiqué qu'elle ne le défendait pas. Des piquets et blocages ont été organisés spontanément mercredi pour "montrer le désaccord avec les propositions qui sont sur la table, qui sont insuffisantes", souligne Michel Laurent, de la CGSP.

Selon les syndicats, des piquets sont installés ou des bureaux sont fermés à Charleroi, Mons, Soignies, Mont-Saint-Guibert, Boussu, Dour, Tournai, Andenne, Jumet, Anderlecht, Awans, Waremme, Villers-le-Bouillet, et partiellement Visé. Lundi, le front commun syndical et la direction de bpost ont abouti à un pré-accord, après des grèves du personnel du 7 au 12 novembre pour dénoncer la charge de travail et le manque de personnel. Le syndicat chrétien CSC a rejeté mardi ce pré-accord, tandis que la CGSP a indiqué qu'elle ne le défendait pas. Des piquets et blocages ont été organisés spontanément mercredi pour "montrer le désaccord avec les propositions qui sont sur la table, qui sont insuffisantes", souligne Michel Laurent, de la CGSP.