Tous les véhicules de catégories M1 (transport de personne) et N1 (transport de marchandises) dont la norme antipollution est au minimum l'Euro 5 sont concernés par ce nouveau test. Les autres types de véhicules feront l'objet d'un contrôle identique dans un futur proche. Une mesure inférieure à 250.000 particules/cm3 indique que le filtre fonctionne correctement et que le véhicule est en ordre jusqu'au contrôle technique suivant. Entre 250.000 et 1.000.000 particules/cm3, une remarque non pénalisante est prévue et le propriétaire devra surveiller le fonctionnement du filtre ainsi qu'entreprendre des mesures correctrices si nécessaire. Au-delà des 1.000.000 particules/cm3, une carte rouge sera délivrée avec interdiction de rouler et obligation de représenter le véhicule après réparation. La mesure vise surtout les fraudeurs, les personnes qui roulent consciemment avec un filtre défectueux ou qui l'enlèvent. Les véhicules émettent jusqu'à 480 fois plus de particules lorsque les filtres sont endommagés, usés ou enlevés. Selon les autorités, avec ce nouveau test, la Belgique prendra une longueur d'avance par rapport aux autres pays européens en matière de détection, et donc de lutte contre la pollution. (Belga)

Tous les véhicules de catégories M1 (transport de personne) et N1 (transport de marchandises) dont la norme antipollution est au minimum l'Euro 5 sont concernés par ce nouveau test. Les autres types de véhicules feront l'objet d'un contrôle identique dans un futur proche. Une mesure inférieure à 250.000 particules/cm3 indique que le filtre fonctionne correctement et que le véhicule est en ordre jusqu'au contrôle technique suivant. Entre 250.000 et 1.000.000 particules/cm3, une remarque non pénalisante est prévue et le propriétaire devra surveiller le fonctionnement du filtre ainsi qu'entreprendre des mesures correctrices si nécessaire. Au-delà des 1.000.000 particules/cm3, une carte rouge sera délivrée avec interdiction de rouler et obligation de représenter le véhicule après réparation. La mesure vise surtout les fraudeurs, les personnes qui roulent consciemment avec un filtre défectueux ou qui l'enlèvent. Les véhicules émettent jusqu'à 480 fois plus de particules lorsque les filtres sont endommagés, usés ou enlevés. Selon les autorités, avec ce nouveau test, la Belgique prendra une longueur d'avance par rapport aux autres pays européens en matière de détection, et donc de lutte contre la pollution. (Belga)