Cela signifie notamment que les formalités normales dans le cadre de l'introduction de chômage temporaire pour manque de travail pour causes économiques doivent être respectées, explique l'Office national de l'emploi (Onem). Il faut donc à nouveau satisfaire à la stricte définition de la force majeure pour pouvoir introduire du chômage temporaire pour cause de force majeure, comme l'impossibilité totale de l'exécution du contrat de travail. Un certain nombre de dispositions transitoires souples s'appliquent cependant jusqu'au 31 décembre prochain. (Belga)

Cela signifie notamment que les formalités normales dans le cadre de l'introduction de chômage temporaire pour manque de travail pour causes économiques doivent être respectées, explique l'Office national de l'emploi (Onem). Il faut donc à nouveau satisfaire à la stricte définition de la force majeure pour pouvoir introduire du chômage temporaire pour cause de force majeure, comme l'impossibilité totale de l'exécution du contrat de travail. Un certain nombre de dispositions transitoires souples s'appliquent cependant jusqu'au 31 décembre prochain. (Belga)