La compensation reste par contre d'application pour la partie énergie (dite également "commodity") de la facture. Avec cette décision, prévue depuis plusieurs années, le régulateur bruxellois de l'énergie Brugel souhaitait mettre fin à "une discrimination". "Dans l'ancien système en effet, les consommateurs 'classiques' étaient discriminés vis-à-vis des 'prosumers' par rapport aux frais du réseau de distribution, puisque les 'prosumers' ne contribuaient à ces frais qu'en raison de la quantité nette d'énergie prélevée (après compensation), alors même qu'ils avaient utilisé le réseau de distribution pour toutes les quantités brutes prélevées", avait-il expliqué lors de l'annonce de la fin du mécanisme. Selon Brugel, la hausse de la facture annuelle du consommateur moyen ne dépassera pas 150 euros. (Belga)

La compensation reste par contre d'application pour la partie énergie (dite également "commodity") de la facture. Avec cette décision, prévue depuis plusieurs années, le régulateur bruxellois de l'énergie Brugel souhaitait mettre fin à "une discrimination". "Dans l'ancien système en effet, les consommateurs 'classiques' étaient discriminés vis-à-vis des 'prosumers' par rapport aux frais du réseau de distribution, puisque les 'prosumers' ne contribuaient à ces frais qu'en raison de la quantité nette d'énergie prélevée (après compensation), alors même qu'ils avaient utilisé le réseau de distribution pour toutes les quantités brutes prélevées", avait-il expliqué lors de l'annonce de la fin du mécanisme. Selon Brugel, la hausse de la facture annuelle du consommateur moyen ne dépassera pas 150 euros. (Belga)