Ce mercredi, les différentes problématiques pointées par les syndicats ont été abordées. Les représentants des travailleurs réclament notamment la création d'emplois et de meilleures conditions de travail. "L'argent existe mais il doit être redistribué aux acteurs d'un secteur où l'on pourrait créer des milliers d'emplois plutôt que d'atterrir dans la poche des employeurs", font-ils ainsi valoir en plaidant pour "que les cadeaux faits par le gouvernement fédéral aux employeurs du non-marchand se traduisent dans un nouvel accord social pour l'emploi et l'amélioration des conditions de travail." Une nouvelle rencontre entre ministres et syndicats est prévue à la mi-février. Le front commun remettra alors un cahier de revendications comportant un volet qualitatif et un volet consacré au pouvoir d'achat. Ces revendications seront analysées et des réponses y seront apportées à la mi-mars. (Belga)

Ce mercredi, les différentes problématiques pointées par les syndicats ont été abordées. Les représentants des travailleurs réclament notamment la création d'emplois et de meilleures conditions de travail. "L'argent existe mais il doit être redistribué aux acteurs d'un secteur où l'on pourrait créer des milliers d'emplois plutôt que d'atterrir dans la poche des employeurs", font-ils ainsi valoir en plaidant pour "que les cadeaux faits par le gouvernement fédéral aux employeurs du non-marchand se traduisent dans un nouvel accord social pour l'emploi et l'amélioration des conditions de travail." Une nouvelle rencontre entre ministres et syndicats est prévue à la mi-février. Le front commun remettra alors un cahier de revendications comportant un volet qualitatif et un volet consacré au pouvoir d'achat. Ces revendications seront analysées et des réponses y seront apportées à la mi-mars. (Belga)