Le plan social pour les cadres et employés - les ouvriers ne sont pas concernés pour l'instant - porte sur les conditions à appliquer aux travailleurs qui quitteront l'entreprise, NLMK ayant annoncé à la mi-janvier son intention de se séparer de la moitié de son personnel de Clabecq pour permettre à l'usine de renouer avec la rentabilité. En parallèle, les discussions entre les syndicats et la direction sur le plan industriel se poursuivent. A ce stade, la grève décidée en assemblée générale mercredi concerne environ 120 cadres ou employés sur les 580 travailleurs que compte le site de Clabecq. (Belga)

Le plan social pour les cadres et employés - les ouvriers ne sont pas concernés pour l'instant - porte sur les conditions à appliquer aux travailleurs qui quitteront l'entreprise, NLMK ayant annoncé à la mi-janvier son intention de se séparer de la moitié de son personnel de Clabecq pour permettre à l'usine de renouer avec la rentabilité. En parallèle, les discussions entre les syndicats et la direction sur le plan industriel se poursuivent. A ce stade, la grève décidée en assemblée générale mercredi concerne environ 120 cadres ou employés sur les 580 travailleurs que compte le site de Clabecq. (Belga)